Manifeste du recruteur

Publié le Mis à jour le

Au #truMontreal 2017, nous avons ouvert l’édition par une plénière. Avec la ferme intention de susciter des vocations de recruteurs, tous les participants ont été invités à présenter leur point de vue afin d’énoncer collectivement les principes fondateurs de la profession : le Manifeste du Recruteur.

Afin de susciter la réflexion, l’écoute de l’autre et la collaboration chez les participants, l’animatrice Stéphanie Giroux a animé cet atelier sous forme ludique et synthétique. Avant de débuter l’atelier, Stéphanie a procédé à un regroupement par appariement aléatoire (chaque participant choisissait un ballon d’une couleur donnée et devait se regrouper avec ceux qui avaient sélectionné la même couleur). Chacune de ces trois couleurs correspondait en fait à un rôle bien précis : celui d’employeur, de recruteur ou de candidat. Dès lors, les participants avaient un repère pour élaborer leur réflexion.  Pour le bon déroulement de l’atelier, Stéphanie était épaulée par des volontaires pour récolter les témoignages tout au long de la séance. Dans le même temps, la graphiste-designer web Karima Djaiz a recueilli les témoignages à chaud afin d’élaborer en direct des dessins conceptuels qui synthétisent les arguments amenés par les équipes. Enfin, l’étudiant Hugo George, observateur durant la séance, a joué le rôle de rapporteur de la séance en écrivant en direct les énoncés du manifeste et en écrivant le présent billet de blogue pour laisser une trace de cet atelier.

Les groupes sont constitués, les intervenants sont prêts, les participants aussi, l’atelier peut commencer.

La séance s’est donc déroulée en suivant trois phases. La première phase consistait à lister les préoccupations potentielles auxquelles chaque groupe de participants (employeurs, recruteurs, candidats) pourrait être confronté. Il en allait de même pour la deuxième phase pour lister les besoins de chacun, idem pour la troisième en ce qui concerne les qualités individuelles de chaque groupe.

 

 

Dans le même temps, une micro-synthèse était effectuée pour chaque phase (préoccupations, besoins, qualités) en images (Karima) et en mots (Hugo). Stéphanie a alors procédé à une conclusion générale de fin de séance et a invité les participants à énoncer les principes fondateurs du manifeste du recrutement.

 

 

Au final, 81 arguments ont été énoncés par les groupes employeurs, 137 pour les candidats et 161 pour les groupes recruteurs, toutes situations confondues (cf. : préoccupations, besoins, qualités).

Parmi ces 379 arguments, 13 ont pu être regroupés comme majoritaires (n>5), soit par ordre décroissant :

Transparence, Écoute active envers le candidat, Pénurie de talents, Créativité, Outils RH à jour, Conciliation travail-famille, Efficacité, Rétention, Attraction, Communication, Empathie, Organisation, Suivi

Ces résultats dénotent ainsi une sous-représentation des réponses employeurs et une importance équivoque accordée par les groupes recruteurs et candidats en ce qui concerne la transparence des procédures et la qualité de la transmission de l’information, que ce soit par la communication (ex : entrevue) ou par l’outillage technologique sur les multiples plateformes informatiques ( ex : outils RH).

Énoncé du manifeste

1) Un bon recruteur doit garder l’humain au centre du processus

  • Être en mode écoute active envers le candidat
  • Transparence
  • Conciliation travail-famille

2) Un bon recruteur est un accélérateur du succès réciproque

  • Ambassadeur à l’affût, à l’écoute et en action
  • Créativité
  • Au cœur des décisions d’affaires stratégiques
  • Efficacité
  • Organisation

3) Un bon recruteur est un bon stratège humain

  • Compréhension des besoins au cœur d’une relation long terme
  • Sa parole doit être impeccable et doit s’exprimer avec diplomatie
  • Dire la vérité même lorsque difficile à dire
  • Travail d’équipe

4) Un bon recruteur est un ingénieur social et organisationnel

  • Générateur de résultats et de solutions
  • Être bienveillant
  • Être polyvalent
  • Communication
  • Empathie
  • Suivi

5) Un bon recruteur sait établir des relations mutuellement bénéfiques

  • Un partenaire de carrière
  • Bâtisseur de ponts qui travaille en pleine conscience
  • Obtient la confiance du gestionnaire
  • Passionné

6) La technologie doit augmenter le recruteur et non le remplacer

  • Outils RH à jour
  • Rétention
  • Attraction

7) Un bon recruteur est un bon enquêteur

8) Un bon recruteur est un bon vendeur-séducteur

Télécharger le MANIFESTE DU RECRUTEUR ICI

Au #trumontreal cette année, nous poursuivrons le travail et développerons un bilan de compétences du recruteur… à suivre 🙂

Un grand merci à Hugo Georges et Karima Djaiz pour la rédaction et les illustrations de cet article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s