Évènements Fraîchement Actualisés

ISARTA : quelle valeur ajoutée pour le recruteur à l’heure du big data ?

Publié le

Voici le premier article sur #trumontreal. Merci à Philippe Jean Poirier de notre partenaire ISARTA

La 7e « non conférence » de TruMontréal, qui se déroulait ce mercredi 14 novembre à la galerie d’art Never Apart, et dont Isarta est partenaire, a été l’occasion pour des professionnels du recrutement de réfléchir à leur pratique, dans un contexte où l’intelligence artificielle et l’exploitation de données fait son apparition en RH.

Le concept, d’abord. Ayant vu le jour à Londres, les évènements « Tru » sont des rencontres qui se tiennent de manière informelle et collégiale, sur la thématique du recrutement. Ces rencontres reposent sur trois grands principes :

Pas de conférencier, pas de présentation Powerpoint, pas de badge… explique-t-on sur le site de TruMontréal. L’opposé d’une conférence traditionnelle: liberté, plaisir et échange de connaissances, un vrai cerveau collectif ! #truMontreal permet aux professionnels du recrutement, de la dotation et de la marque employeur de se réunir et d’échanger sur leurs bonnes pratiques. »

La mouture montréalaise de Tru est tenue à bout de bras par Sandrine Théard, recruteuse passionnée à l’origine du site Les Sources humaines. La rencontre a permis à 170 recruteurs et professionnels RH d’échapper au temps froid, dans les salles d’expositions à la fois chaleureuses et exiguës du centre d’art Never Apart, pour venir échanger à bâtons rompus sur leur vision, mais aussi leurs préoccupations liées au métier.

La technologie va-t-elle remplacer le recruteur?

Cette année, la question récurrente qui a traversé plusieurs groupes de discussion a été le positionnement du recruteur par rapport aux technologies émergentes que sont l’intelligence artificielle, l’automatisation des processus RH et l’exploitation des données.

Certains groupes de discussion abordaient directement le sujet, comme celui animé par Jean-Baptiste Audrerie, chef de pratique des technologies RH chez Horizon RH, intitulé « Les technologies d’attraction des talents : quels sont les nouvelles » ou celui animé par Manon Frayssinet, responsable culture chez Busbud, intitulé « Chatbot : utile ou gadget » et portant sur l’expérience interne d’un chatbot recruteur.

La question techno a aussi occupé une grande partie des échanges sur le sourcing, dans un groupe de discussion animé par le trio étoile de l’acquisition de talent, Mireille Couture de BRP, Nicolas Fortin d’Intact et Dominic Lévesque de Randstad.

On doit comprendre le rôle de la technologie, a expliqué Dominic Lévesque. C’est là pour automatiser les tâches administratives qui ont peu de valeur ajoutée, afin de nous libérer du temps pour se concentrer sur les aspects critiques de notre travail. De nos jours, tout le monde a accès aux mêmes bases de données… Ce qui nous permet de se démarquer, c’est la relation que l’on réussit à bâtir avec le candidat.  »

Pour lire la suite, c’est ICI

Manifeste du recruteur

Publié le Mis à jour le

Au #truMontreal 2017, nous avons ouvert l’édition par une plénière. Avec la ferme intention de susciter des vocations de recruteurs, tous les participants ont été invités à présenter leur point de vue afin d’énoncer collectivement les principes fondateurs de la profession : le Manifeste du Recruteur.

Afin de susciter la réflexion, l’écoute de l’autre et la collaboration chez les participants, l’animatrice Stéphanie Giroux a animé cet atelier sous forme ludique et synthétique. Avant de débuter l’atelier, Stéphanie a procédé à un regroupement par appariement aléatoire (chaque participant choisissait un ballon d’une couleur donnée et devait se regrouper avec ceux qui avaient sélectionné la même couleur). Chacune de ces trois couleurs correspondait en fait à un rôle bien précis : celui d’employeur, de recruteur ou de candidat. Dès lors, les participants avaient un repère pour élaborer leur réflexion.  Pour le bon déroulement de l’atelier, Stéphanie était épaulée par des volontaires pour récolter les témoignages tout au long de la séance. Dans le même temps, la graphiste-designer web Karima Djaiz a recueilli les témoignages à chaud afin d’élaborer en direct des dessins conceptuels qui synthétisent les arguments amenés par les équipes. Enfin, l’étudiant Hugo George, observateur durant la séance, a joué le rôle de rapporteur de la séance en écrivant en direct les énoncés du manifeste et en écrivant le présent billet de blogue pour laisser une trace de cet atelier.

Les groupes sont constitués, les intervenants sont prêts, les participants aussi, l’atelier peut commencer.

La séance s’est donc déroulée en suivant trois phases. La première phase consistait à lister les préoccupations potentielles auxquelles chaque groupe de participants (employeurs, recruteurs, candidats) pourrait être confronté. Il en allait de même pour la deuxième phase pour lister les besoins de chacun, idem pour la troisième en ce qui concerne les qualités individuelles de chaque groupe.

 

 

Dans le même temps, une micro-synthèse était effectuée pour chaque phase (préoccupations, besoins, qualités) en images (Karima) et en mots (Hugo). Stéphanie a alors procédé à une conclusion générale de fin de séance et a invité les participants à énoncer les principes fondateurs du manifeste du recrutement.

 

 

Au final, 81 arguments ont été énoncés par les groupes employeurs, 137 pour les candidats et 161 pour les groupes recruteurs, toutes situations confondues (cf. : préoccupations, besoins, qualités).

Parmi ces 379 arguments, 13 ont pu être regroupés comme majoritaires (n>5), soit par ordre décroissant :

Transparence, Écoute active envers le candidat, Pénurie de talents, Créativité, Outils RH à jour, Conciliation travail-famille, Efficacité, Rétention, Attraction, Communication, Empathie, Organisation, Suivi

Ces résultats dénotent ainsi une sous-représentation des réponses employeurs et une importance équivoque accordée par les groupes recruteurs et candidats en ce qui concerne la transparence des procédures et la qualité de la transmission de l’information, que ce soit par la communication (ex : entrevue) ou par l’outillage technologique sur les multiples plateformes informatiques ( ex : outils RH).

Énoncé du manifeste

1) Un bon recruteur doit garder l’humain au centre du processus

  • Être en mode écoute active envers le candidat
  • Transparence
  • Conciliation travail-famille

2) Un bon recruteur est un accélérateur du succès réciproque

  • Ambassadeur à l’affût, à l’écoute et en action
  • Créativité
  • Au cœur des décisions d’affaires stratégiques
  • Efficacité
  • Organisation

3) Un bon recruteur est un bon stratège humain

  • Compréhension des besoins au cœur d’une relation long terme
  • Sa parole doit être impeccable et doit s’exprimer avec diplomatie
  • Dire la vérité même lorsque difficile à dire
  • Travail d’équipe

4) Un bon recruteur est un ingénieur social et organisationnel

  • Générateur de résultats et de solutions
  • Être bienveillant
  • Être polyvalent
  • Communication
  • Empathie
  • Suivi

5) Un bon recruteur sait établir des relations mutuellement bénéfiques

  • Un partenaire de carrière
  • Bâtisseur de ponts qui travaille en pleine conscience
  • Obtient la confiance du gestionnaire
  • Passionné

6) La technologie doit augmenter le recruteur et non le remplacer

  • Outils RH à jour
  • Rétention
  • Attraction

7) Un bon recruteur est un bon enquêteur

8) Un bon recruteur est un bon vendeur-séducteur

Télécharger le MANIFESTE DU RECRUTEUR ICI

Au #trumontreal cette année, nous poursuivrons le travail et développerons un bilan de compétences du recruteur… à suivre 🙂

Un grand merci à Hugo Georges et Karima Djaiz pour la rédaction et les illustrations de cet article

#trumontreal 2018

Publié le Mis à jour le

logo2x2-orange

RDV le 14 novembre pour une nouvelle édition de #trumontreal !!

Nous nous retrouverons cette année dans l’ancien siège social de LightSpeed, au Centre Never Apart sur la rue St-Urbain

Never Apart

Nous aurons d’ailleurs la chance d’accueillir Dax Dasilva pour discuter de diversité.

Nous travaillerons également sur un bilan de compétences des recruteurs, nous réfléchirons sur l’organisation des équipes de recrutement, nous en apprendrons davantage sur les nouvelles normes de protection de données, nous verrons si les chatbot sont vraiment utiles avec un cas vécu, nous parlerons biens sûr sourcing, AI, outils, nous verrons comment influencer davantage nos gestionnaires…

bref, on a de quoi faire et de quoi dire ! 

Un grand merci à nos fidèles partenaires sans qui nous ne pourrions organiser cette journée

On se voit tout bientôt !

#trumontreal 2017

Publié le Mis à jour le

La vidéo de notre journée 2017 est maintenant disponible, merci à Sarah Legault, étudiante en Télévision.

Vous souvenez-vous du concours #trusourcing au profit du YMCA remporté par Dominique Boyer ? Il s’agissait de remettre une liste de 5 candidats pour le poste en recrutement. Dominique s’était offerte pour continuer le processus bénévolement avec le YMCA. Nous venons d’apprendre que celui-ci fût complété et que la personne est maintenant en fonction. Bravo et merci Dominique 🙂

L’édition 2018 est déjà en réflexion, vos suggestions sont les bienvenues, 

On travaille également sur le manifeste du recruteurs, à suivre sous peu !

 

#trumontreal: Intelligence artificielle

Publié le

Voici un autre compte rendu rédigé par Mireille Lévesque d’Isarta:

Le sujet semble inévitable. L’IA apparaît sur toutes les lèvres en ce moment. TruMontréal, qui rassemblait une importante communauté de recruteurs le 6 novembre dernier, en traitait à son tour.

AI

L’intelligence artificielle ne prendra pas la place des responsables des ressources humaines. Elle les appuiera en abattant des tâches routinières et répétitives à leur place. Ils pourront ainsi passer plus de temps avec les candidats. Voilà qui repositionnera l’humain au centre de tout, ainsi que le confirmait le premier compte-rendu  d’Isarta Infos sur l’incontournable «non-conférence RH».

L’automatisation

Marie-Ève Bernard, qui animait l’atelier Intelligence Artificielle en deux parties dans le cadre de TruMontréal, affirmait:

« L’IA n’a pas d’émotions, elle fait des tâches répétitives »

Par définition, cette notion qui semble futuriste pour plusieurs, se résume en un ensemble de théories et de techniques de machines qui simulent l’intelligence des hommes. Au fond, l’IA consiste en une série de formules mathématiques, basées sur des algorithmes et l’apprentissage automatique (machine learning).

Dans le monde du recrutement, les avancées numériques permettront surtout d’automatiser certaines activités récurrentes et d’augmenter le volume des données recueillies.

Lire la suite

#trumontreal, merci !!!

Publié le Mis à jour le

Un grand merci à tous, participants, animateurs et partenaires

pour vos échanges et partages !

Ballons

 

Isarta nous a déjà rédigé un premier compte rendu, merci Mireille Lévesque !

« Une fois de plus, TruMontréal permettait aux recruteurs d’échanger, de débattre et de partager des astuces autour des questions RH de l’heure. Vous n’avez pas eu la chance de prendre part à l’événement? Isarta Infos vous offre un compte-rendu.

La «non-conférence» sur le recrutement fait office de véritable cerveau collectif pour les acteurs du milieu des ressources humaines.

Ce 6 novembre, les participants de TruMontréal, rassemblés pour la journée au complexe Desjardins, ont pu dresser entre eux un portrait réaliste de leur vocation. On ne croisait pas de conférenciers, que des animateurs experts ouvrant la discussion. Personne ne portait de badge. Les intéressés formaient un cercle et brisaient, par leur participation active, le statu quo de la conférence traditionnelle.

Parmi les sujets abordés, on retrouvait entre autres celui de l’expérience améliorée des chercheurs d’emploi offrant leurs services. » …

La suite ici

 

 

Rendez-vous lundi !

Publié le Mis à jour le

Pour les inscrits, on se retrouve Lundi 6 novembre

Complexe Desjardins à partir de 8h15

A titre informatif, l’événement affiche complet.

Desjardins